Vitrier Palaiseau 09.80.09.01.26 Isolation Fenêtre

De nos jours, lorsque les questions d’énergies et de consommations sont au centre des attentions dans le domaine du bâtiment, l’isolation reste l’un des points les plus importants qu’il ne faut pas négliger. Une fenêtre est une ouverture, et comme toutes les ouvertures, elle doit être protégée de la meilleure manière possible pour éviter les déperditions de la chaleur. Pour y arriver : il faut considérer à la fois le vitrage et le support de vitrage, l’ossature de la fenêtre proprement dite.

Démonstration de pose de film adhésif pour vitrage

Cette vidéo explique en détails les différentes étapes à respecter pour une pose parfaite des films adhésifs pour vitrage.

Le vitrage

Le verre traditionnel est très perméable à la chaleur. Il n’est plus adapté aux besoins modernes. Dans le domaine de la vitrerie, on parle du coefficient Ug pour désigner le coefficient de transfert thermique d’une vitre. Le simple vitrage traditionnel peut atteindre les 6 W/m2k (mètre carré kelvins par watt) quand les besoins actuels tendent vers le 0. Nous pouvons être tentés de penser qu’on devrait avoir des vitres plus épaisses pour éviter la chaleur de se dissiper à l’extérieur, mais ce raisonnement est faux. En effet, le verre est un conducteur de chaleur, le fait d’avoir une vitre plus épaisse ne changera presque rien.

C’est ainsi qu’est apparu le concept de multiple vitrage. Les chercheurs ont trouvé que pour empêcher la chaleur de l’intérieur d’être transmise à l’extérieur, il suffit d’utiliser deux vitres qui ne sont pas en contact l’un avec l’autre. De cette manière, le premier qui est chauffé par la température à l’intérieur de la maison ne pourra pas transmettre à la seconde qui sera la température de l’extérieur. Habituellement de nos jours, on parle de double et de triple vitrage. Le coefficient de transfert thermique d’un double vitrage avoisine le 3, qui est encore loin d’être suffisant pour les besoins actuels en matière d’isolation thermique.

Dans un double vitrage, les deux verres utilisés sont séparés par une lame d’air étanche. Cette lame d’air est encore responsable de déperdition de chaleur, car l’air aussi est un conducteur de chaleur. De moindre mesure par rapport au verre certes, mais sa conductivité est encore jugée importante. C’est ainsi que des gaz inertes, spécialement l’argon et le krypton ont été introduits dans la fabrication des doubles vitrages. Ces gaz sont moins conducteurs que l’air. Le coefficient de transfert thermique d’un double vitrage à l’argon peut avoisiner les 1,2 tandis que le krypton peut même descendre au-dessous de 1. Bien entendu, le krypton qui est plus rare et plus performant, reviendra plus cher, et est donc moins utilisé.

L’ossature de la fenêtre

L’isolation des vitres ne suffit pas, la fenêtre tout entière doit être réalisée de manière à devenir un bon isolant thermique, le dormant comme l’ouvrant. En ce moment, les fenêtres sont couramment réalisées en bois, en PVC ou en aluminium.

Le PVC et l’aluminium possèdent un peu le même procédé. Lorsque vous coupez une fenêtre réalisée dans l’un de ses matériaux dans sa largeur, vous remarquerez que ce type de fenêtre est réalisé de manière légèrement compliquée pour un non-initié. Une fenêtre en alu ou en PVC, ouvrant comme dormant, comporte plusieurs éléments déterminants pour une bonne isolation. À travers ce qu’on nomme chambres d’isolations, qui sont en réalité des chambres vides, une grande partie de la chaleur ne passera pas. En effet, le vide n’est pas vraiment conducteur de chaleur. Différents joints, et tout spécialement une rupture de pont thermique viendra au secours des chambres d’isolation, pour un résultat encore plus performant.

Le bois, par contre, est un isolant naturel. Bien entendu, cette caractéristique variera d’une essence à une autre, mais en général le bois est un bon isolant thermique. Il n’existe donc pas de procédé spécifique pour rendre le bois plus isolant. Il est tout simplement important de faire en sorte que les joints entre le bois et le vitrage soient bien étanches et que le dormant et l’ouvrant ne laissent passer que très peu d’air, et donc de chaleur entre eux.

Notez cependant que le bois est plus conducteur que l’aluminium ou le PVC, isolé (pas dans leur état naturel). Le coefficient de transfert thermique du bois seul (sans vitres) est d’environ 2,5 tandis que celui du PVC et de l’alu avoisine les 1,5.

Vos dernières recherches sur Vitrier Palaiseau 09.80.09.01.26 Isolation Fenêtre : porte fenetre coulissante Le Perreux-Sur-Marne, remplacement fenetre, un vitrier 77170, remplacement de vitre, pose fenetre Draveil 91210, vitrage anti effraction, vitrerie urgence Paris 13 75, emploi vitrier, allo dépannage Bondoufle , artisan pas cher, la vitrerie 95600, outils de vitrier, prix double vitrage La Ferte-Sous-Jouarre 77260, prix fenetre pvc, dépannage vitrerie Paris 10 75, vitrage isolant

Commentaires fermés.